Boissons sans alcool : les dangers du méthanol

Boissons sans alcool : les dangers du méthanol

Au même titre que les vins, les boissons sans alcool élaborées à base de cépages nécessitent l’utilisation de procédés de stabilisation afin d’éviter toute altération du produit.

La majorité des producteurs de boissons de cépages sans alcool ont opté pour la stérilisation à froid. Ce procédé consiste à ajouter du dicarbonate de diméthyle (DMDC) dans le produit afin de désactiver les enzymes vitales pour les micro-organismes et ainsi provoquer leur mort.

Le DMDC est utilisé en tant qu’agent conservateur (E242) car il a prouvé son efficacité. Cependant, lorsqu’il se dégrade dans la boisson, il se transforme en dioxyde de carbone mais également en méthanol, une substance très toxique pour l’homme.

En effet, sous l’action d’une enzyme présente dans le foie, le méthanol se transforme en formaldéhyde, classé comme « substance cancérogène avérée pour l’homme » par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC).

Les symptômes de cette intoxication se traduisent par des maux de tête, étourdissements, nausées, de sérieux dommages à la vision et dans certains cas la mort.

On note que les tissus fœtaux sont très sensibles aux effets du méthanol et qu’il vaut mieux éviter de les y exposer.

Pour ces raisons, la marque de boissons désalcoolisées Pierre Zéro refuse l’utilisation de produits chimiques et a opté pour une pasteurisation naturelle de toute sa gamme. Garantissant ainsi au consommateur, un produit 100% naturel, sain et exempt de produits chimiques.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

15 janvier 2018

L'actu Pierre Zéro