Pierre Zéro, le vin sans alcool à faible teneur en sulfites

Pierre Zéro, une gamme sans alcool en teneur en sulfites quasi-nulle

Depuis 2005, la réglementation oblige les vignerons dont les vins possèdent une teneur en soufre (So2) supérieure à 10 mg/l, à mettre l’avertissement, « Contient des sulfites », sur l’étiquette de leurs bouteilles. Considérés comme des allergènes au même titre que l’œuf ou les arachides, leur utilisation est réglementée dans la majorité des pays producteurs de vin.

Même si la quantité de sulfites peut varier d’un vin à l’autre, on constate qu’en moyenne, la quantité est bien au-delà des seuils autorisés et de la dose journalière admissible (DJA) qui est de 50 mg pour une personne de 75 kg.

Souvenez-vous, dans un précédent article, nous avions établit un tableau des concentrations maximales autorisées pour des vins dits conventionnels :

Vins rouges secs 160 mg/l 32 mg pour un verre
Vins doux naturels 200 mg/l 40 mg pour un verre
Vins blancs et rosés secs 210 mg/l 42 mg pour un verre
Vins mousseux 210 mg/l 42 mg pour un verre
Vins demis-secs 260 mg/l 52 mg pour un verre
Vins moëlleux 300 mg/l 60 mg pour un verre
Vins liquoreux 400 mg/l 80 mg pour un verre

On remarque que la loi fixe des teneurs maximales différentes selon les vins, la raison est que plus les vins sont blancs et sucrés, plus ils nécessitent de sulfites pour leur fabrication et stabilisation.

Mais savez-vous réellement à quoi servent les sulfites et leur rôle dans l’élaboration d’un vin ?

On ressort quatre principales fonctions :

Un rôle de conservateur qui protège le vin de l’oxydation.

Un rôle antiseptique et antifongique car ils aident à contrôler la fermentation alcoolique en stoppant le développement des bactéries et de certaines levures, ils éliminent les champignons et les moisissures et permettent de désinfecter les barriques et le matériel.

Un rôle de stabilisant car ils favorisent les levures les plus efficaces pour la fermentation alcoolique en bloquant certaines autres levures.

Un rôle de dissolvant et clarifiant car ils accélèrent la décomposition du raisin et la libération des tannins et des arômes et qu’ils précipitent certains composants comme les polyphénols.

Même si les sulfites sont essentiels pour prévenir la croissance de micro-organismes dans le vin, aujourd’hui, en raison de cette seule consommation plus d’un million de Français sont en surdoses. Avec ou sans surdosage, le dioxyde de soufre peut déclencher chez les personnes hypersensibles des réactions tels que des maux de tête ou des démangeaisons.

Alors, pour profiter des bienfaits du vin comme ses effets vasodilatateurs et antioxydants tout en vous épargnant ses méfaits liés aux sulfites faites le choix de vous tourner vers la gamme de vins sans alcool, Pierre Zéro, des Domaines Pierre Chavin.

Avec une teneur en sulfites quasi-nulle du fait de sa technique de désalcoolisation, la stabilisation de Pierre Zéro est effectuée par pasteurisation à la fin du procédé de fabrication permettant d’éviter l’utilisation de conservateurs. Les vins sont mis en bouteille en absence d’oxygène afin d’éviter tous les phénomènes d’oxydation et ainsi l’utilisation de sulfites. Pour ces raisons, la gamme Pierre Zéro peut être assimilée à des vins sans alcool et sans sulfites ou des vins « nature » 0%.

mg/litre de sulfites
Vin bio 100 mg/l
Vin traditionnel 150 mg/l
Vin liquoreux 250 mg/l
Pierre Zéro 30 mg/l

Les vins sans alcool, Pierre Zéro, contiennent 5 fois moins de sulfites que dans la majorité des vins, pour un plaisir sans risque, sans limite et sans maux de tête !

Retrouvez dès maintenant toute la gamme de vins sans alcool, Pierre Zéro, sur la E-boutique des Domaines Pierre Chavin.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

27 août 2015

L'actu Pierre Zéro